LA BOUTIQUE

Pourquoi je n’ai pas de boutique en ligne…

Lorsque j’ai décidé de me lancer dans le commerce, c’était par plaisir de rencontrer des clients/clientes et de partager ma passion, mes envies, de donner envie, de conseiller, de proposer des produits de qualité, d’aider… alors pourquoi je n’ai pas de boutique en ligne ?

La réponse est dans les premières lignes de cet article, Internet est un outil formidable mais pour la vente tellement anonyme, sans lien social, sans contact… avec lequel on peut voir le meilleur mais aussi le pire ! (on le voit bien en ce moment). Je reste persuadée que rien ne remplace un magasin : combien de fois avez vous commandé sur Internet, parce que c’est moins cher (ce n’est d’ailleurs pas toujours le cas…), parce que ça va plus vite, parce que c’est plus facile (ah bon ! cela ne me parait pas très compliqué de pousser la porte d’une boutique, vous arrivez bien à aller au supermarché)…. et combien de fois avez vous été déçu/e car la couleur n’est pas celle que vous espérez, que vous n’avez pas fait attention aux dimensions et que c’est donc bien trop petit (d’où le petit prix), ou qu’en fait une fois déballé ce kit n’est vraiment pas adapté pour vous (comme il n’y a pas de conseil , les risques d’erreur sont plus importants). Et combien de fois avez-vous rangé le produit dans un tiroir car inutilisable ou l’avez vous renvoyé pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, est ce que cela vous paraît cohérent ces allers-retours incessants de colis ? (la planète ne vous dit pas merci).

En cette période c’est « amusant » d’avoir des appels de personnes désespérées car leur commande passée sur Internet n’est pas arrivée… et elles cherchent donc un « dépannage » à la boutique….

Quand vous aurez fait d’Amazon (et autres) les leaders de la vente en ligne et qu’ils auront pris le pouvoir, les commerces auront disparu et vous n’aurez plus le choix et ce sont eux qui fixeront les prix et les conditions ! Ayant distribué des colis pendant quelques années en tant que relais colis, je peux vous assurer que ce que j’ai vu et entendu est sidérant et m’a toujours laissé perplexe sur la capacité à réfléchir sur sa façon de consommer.

Et à qui allez vous demander les dotations et bon d’achat pour vos lotos, kermesses et autres manifestations locales ? Parce que pour soutenir vos actions, ce sont les commerçants et entreprises locales qui participent…

Depuis bientôt 5 ans (enfin j’espère les fêter), tous les jours j’ai eu à coeur de conseiller, orienter, chercher des solutions, commander et répondre au maximum à vos attentes, et ce en toute honnêteté. J’ai également tout le temps répondu avec le sourire mais la boule au ventre à toutes ces personnes qui sont venues en repérage dans ma boutique… pour voir les couleurs de laine, qui m’ont demandé des conseils pour mieux passer leur commande sur internet et même se la faire livrer en relais colis dans ma boutique (incroyable mais vrai !), pour tester une machine et ensuite l’acheter sur le net, je pourrais écrire un livre de tous ces affronts que nous vivons au quotidien en tant que commerçant. Et je pense que ces personnes s’imaginent que je suis la reine des gourdes et que je ne comprends pas leur manège !

Alors je n’ai pas de boutique en ligne, mais cela n’a pas empêché mes clients fidèles et respectueux (et je les en remercie sincèrement) de me contacter et de trouver leur bonheur ces derniers temps. Et toute l’année je vends à distance, parce que vous avez repéré un produit dans ma boutique ou sur une publication, parce que vous avez besoin d’un envoi et tout ça avec le conseil et le service de la boutique.

Je n’ai pas de boutique en ligne car j’aime ce contact avec les gens, conseiller, échanger, les sourires, les souvenirs, les moments de partage, le café et le resto partagé avec mes copines commerçantes des favélas beaunoises et tout ça j’adore !

Je vous souhaite de comprendre en cette période compliquée, quelles sont les vraies priorités et réfléchir à votre façon de consommer. Cela ne veut pas dire sans internet, mais en l’utilisant intelligemment (si si c’est possible ).

A bientôt car le 11 mai il se pourrait qu’on se retrouve pour de vrai, mais masqués !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.